S’orienter dans le monde des idées et de la culture

S’orienter dans le monde
des idées et de la culture

Cycle le Portrait

Cap Conférencier vous propose une histoire du Portrait en trois conférencese du XVe au XXe siècle.

1/ Naissance du sentiment

A l’aube du XVème siècle, la naissance du réalisme pictural s’appuie amplement sur l’art du portrait. Autour de Van Eyck, les Primitifs Flamands apprivoisent la peinture à l’huile afin de transcrire une vision plus immédiate du monde physique. Leur passion pour l’exactitude gagnera les artistes du Quatrocento italien, soucieux de placer la perfection formelle au service de la singularité de leurs modèles. Le chapitre humaniste de la Renaissance s’ouvre, centré sur l’individu, sa réalité profonde et ses talents. Raphaël et Léonard en seront les Maîtres incontestés.

 
 

2/ Le portrait, miroir du monde

A la fin du XVIème siècle, Le Caravage rompt avec la recherche de l'harmonie à tout prix pour un art sans concession. Son réalisme brutal et sa technique du clair-obscur influenceront les artistes majeurs du siècle suivant comme De La Tour, Rembrandt ou encore Vélasquez. La volonté de susciter l’émotion l’emporte alors sur l’idéalisation plastique. En dépit du goût classique, cultivé jusqu’à David et Ingres, rien ne freinera plus la révolution moderne, mère de l’Impressionnisme.


 

3/ Les libres arbitres du XXème siècle

Lorsque l’expérience personnelle se met à primer sur la règle, rien d’étonnant à ce que les peintres en fassent voir de toutes les couleurs au portrait ! Cubistes, Fauves, Expressionnistes, tous « disséqueront » leurs sujets pour les révéler dans la véracité la plus intime de leur être. L’image s’effacera même au profit de l’essence, immatérielle. Jusqu’à ce qu’elle retrouve sa place dans l’espace postmoderne : car l’artiste contemporain est un avant tout un artiste qui questionne son art, et qui pour cela se regarde, s’expose et s’exhibe.

 

 Tarif du cycle: à partir de 700 € (en fonction du lieu de l'intervention)