S’orienter dans le monde des idées et de la culture

S’orienter dans le monde
des idées et de la culture

Cycle Art Contemporain

Miroir de notre réalité, reflet des crises de la société, l'art contemporain se veut souvent choquant, ironique ou tragique. Il déroute, irrite ou enthousiasme, mais ne laisse pas indifférent.

Issu des nombreuses expérimentations de l'art moderne, et notamment le désir de sortir l'art des lieux traditionnels et institutionnels, l’art contemporain perd peu à peu de sa fonction représentative et se fonde sur de nouveaux et parfois obscurs comportements : arts technologiques, performances, installations... Pour compliquer encore son décryptage, le travail de l’artiste ne repose plus sur l’idée d’une finalité nécessaire de l’art, et l’éclectisme de l’art contemporain est tel qu’on ne peut plus parler aujourd’hui de « styles » : chaque artiste produit un travail unique, ne se rattachant pas forcément à un style en particulier.

1- LES AVANT-GARDES ou les conquêtes de la première moitié du XXème siècle (cubisme, expressionnisme, fauvisme, futurisme, surréalisme et dada) L'avant-garde se veut l'exact opposé de l'académisme. L’expression s’applique d’abord aux expérimentations artistiques très diversifiées du début du XXème siècle: la Belle Époque sera une période de prospérité économique, et de stabilité politique, propice à l’effervescence culturelle. De nombreux mouvements d’élites artistiques foisonneront dans toute l’Europe pour réinventer l’art et lui donner une nouvelle signification. De par son appellation militaire d’« avant-garde », ces mouvements seront avant tout des combats pour l’art et la recherche de nouvelles frontières artistiques. En quoi l’avant garde artistique est-elle représentative de la Belle Époque ? En quoi les mouvements artistiques émergents sont-ils en opposition avec leurs prédécesseurs ? C’est ce que nous nous proposons d’étudier ici.

 

La Danse (Matisse, 1909)

2- LE DYNAMISME AMERICAIN DES ANNEES 50 : Pop Art, art conceptuel, minimaliste et abstrait. La seconde moitié du XXème siècle s’inscrit dans la continuité des aventures artistiques précédentes. Toutes les expérimentations passées se voient poussées à l’extrême ou transformées. A la fin des années 50, le Pop Art s’intéresse aux objets ordinaires, à la culture populaire, et à la puissance des images publicitaires pour critiquer la société de consommation. L'art minimal, lui, favorise le choix des volumes géométriques simples, appréhendés immédiatement pour ce qu'ils sont (sans artifices); les couleurs et les matériaux industriels permettent de produire des "objets" dénués de toute histoire émotionnelle émanant des états d'âme de l'artiste. Encore plus radical, l'art conceptuel préfère l'idée à l'objet, plaçant le spectateur devant une proposition formulée à même le mur de la galerie ou face à une installation, propres à stimuler la réflexion. Enfin, l'expressionnisme abstrait de « l'école de New York » derrière Jackson Pollock, son célèbre représentant, revient à la peinture et met en valeur la matière et la couleur utilisée comme matière.

3- TENTATIVES & METAMORPHOSES CONTEMPORAINES: Animé du désir de sortir l'art des lieux traditionnels et institutionnels, la création contemporaine compte parmi ses premiers critères la transgression vis-à-vis du passé. Si elle s’inscrit à la suite de l’art moderne, elle voudrait mettre, en quelque sorte, fin à celui-ci, comme elle s’affirme indépendante par rapport aux arts dits « classiques », aux « beaux-arts » et à leurs catégories (peinture, sculpture, etc.). Par définition « contemporain » de notre quotidien, l’art actuel reflète les crises de la société et demeure le lieu d'expression des valeurs. Il est un miroir pour une réalité baignée des conflits et se fonde sur de nouveaux comportements : renouveau stylistique, brassages artistiques, origines diverses, arts technologiques. L'artiste se sert des technologies comme d'un instrument de médiatisation, et en invente de nouvelles. Il innove, se spécialise, prend position parfois, se veut démonstratif ou choquant, en tout cas il cherche la médiatisation. Regard sur des parcours souvent obscurs ou mal compris.

Un cycle de trois conférences en images.

 

 Oeuvre de Barry Flanagan

 

Coût de la prestation: à partir de 700 € (en fonction du lieu d'intervention)